Rabat
top of page

LE DÉVELOPPEMENT DU SAHARA MAROCAIN

Contrairement aux régions Kabyle délaissées , les régions sud du Maroc ont connu un investissement important de la part de l'Etat marocain depuis 1975. Et ces investissement sont bien supérieurs aux recettes tirées de l'exploitation des ressources minières et halieutiques de ces provinces.


En terme de chiffres, il faut savoir qu'entre 1975 et 2013, le Maroc a investit 12 milliards de dollars dans l'infrastructures (administrations, communications et télécommunications, électricité et eau, éducation, logement, santé, …), et a réussi à hisser le niveau de vie de cette population.



Ces réalisations de développement concernent aussi la voie express Tiznit-Dakhla, la connexion des Régions du Sud au réseau électrique national, le renforcement des réseaux de communication et mise en place des stations d’énergie solaire et éolienne. Les études et les formalités administratives qui concernent le grand port Dakhla Atlantique ont été finalisées.


L'ONU a constaté et a appuyé le développement des régions sud dans son Rapport du Secrétaire général des Nations Unies du 1er octobre 2021.

0052 - 01 OCTOBRE 2021 - RAPPORT ONU SUR DEVELOPPEMENT
.pdf
Télécharger PDF • 595KB

Au cours de la période 2013-2019, leur taux de croissance moyen annuel a été de 6%, dépassant de loin le taux national (3,3%). Le PIB par habitant dans ces provinces est de 50.000 dirhams par an en moyenne pour cette période, alors que la moyenne nationale est de 30.000 dirhams.


La Région Eddakhla/Oued-Eddahab a le PIB annuel par habitant le plus élevé du Maroc (74.359 dirhams) et devant de 57% celui de la Région de Casablanca-Settat, qui rappelons-le est "le poumon économique du Royaume" et qui était de 47.322 dirhams durant cette période 2013/2019.




Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page