Rabat
top of page

LE GAZODUC NIGÉRIA-MAROC


Comme l'avait annoncé Ekperikpe Ekpo, le ministre d'État chargé des Ressources pétrolières du Nigeria, l'année 2024 sera celle du lancement effectif du projet de gazoduc Nigéria-Maroc.


En tout cas, la réalisation de ce projet stratégique connaît un nouveau développement important, qui montre qu’il est bien dans les starting-blocks. Selon des sources médiatiques, l’ONHYM prévoit la création «imminente» d’une société chargée de coordonner le financement, la construction et les opérations de cette infrastructure majeure. Le capital de cette société sera ouvert aux investisseurs, comme les fonds souverains, les banques de développement, les banques commerciales ainsi que les multinationales de pétrole.


Les mêmes sources soulignent, par ailleurs, que les études détaillées du projet ont été finalisées, tandis que les évaluations sur le terrain ainsi que l’étude d’impact environnemental sont en cours. Le calendrier semble ainsi respecté pour faire émerger l’un des projets visionnaires qui changeront la donne en Afrique. D’autant qu’il bénéfice d’un appui au plus haut niveau, en témoigne l’entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et le président du Nigéria, Bola Ahmed Tinubu, le 24 janvier dernier, au cours duquel la réalisation du gazoduc a été au centre des discussions.


Last but not least, une nouvelle découverte importante de gaz naturel a été faite sur le trajet du futur pipeline, au large de la Côte d’Ivoire plus précisément. Le pays qui dispose déjà de réserves prouvées estimées à 28 milliards de m3 (2020) s’apprête à produire 5,6 millions de m3 par jour.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page