Rabat
top of page

MAROC/RUSSIE ET LA COOPÉRATION NUCLÉAIRE


Le gouvernement de la Fédération de Russie a approuvé mercredi 12 octobre 2022 un accord de coopération signé entre Moscou et Rabat. Il porte sur le domaine de l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques.


D'après l'agence de presse russe TASS, l'ordonnance signée par le Premier ministre russe Mikhail Mishustin officialise le projet d'accord précédemment signé par le Maroc et la Russie. Celui-ci avait été présenté par la société étatique russe Rosatom.


Dans le détail, l'accord prévoit une coopération entre les deux pays dans au moins 14 domaines. La Russie devra assister le Maroc dans la création et l'amélioration des infrastructures d'énergie nucléaire, la conception et la construction de réacteurs nucléaires ainsi que d'usines de dessalement d'eau et d'accélérateur de particules élémentaires.


De plus, la Russie fournira aussi ses services et son expertise en matière de cycle du combustible nucléaire usé et radioactif, ou encore la gestion des déchets.


L'accord prévoit par ailleurs que la Russie aidera le Maroc dans l'exploration et le développement des gisements d'uranium et l'étude de la base de ressources minérales du pays, la formation du personnel des centrales nucléaires, ainsi que la formation du personnel de l'organisme d'État du Maroc, chargé de la réglementation et de la sûreté nucléaire. Ici, on fait plus précisément allusion à l'Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNUR).


Pour rappel, en 2017, à l'époque Premier ministre, Dmitri Medvedev s'était déplacé au Maroc, afin de présider à la signature de pas moins de 11 accords de coopération entre le Maroc et la Russie. Parmi ces accords, on retrouve la signature d'un mémorandum d'entente entre le CNESTEN et la société étatique Rosatom, relatif à l'usage pacifique de l'énergie nucléaire.


Ces signatures intervenaient près d'un an après la visite de SM le roi Mohammed 6 en Russie où il avait été reçu par le président russe Vladimir Poutine.


Le ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, avait annoncé que le Royaume envisageait la construction de réacteurs nucléaires pour la production d'énergie dans le cadre d'une stratégie visant à accroître la dépendance aux sources d'énergie renouvelables.


Pour rappel, le Maroc opère un réacteur expérimental à la forêt de Maâmora depuis de nombreuses années. D'après des sources concordantes, la région d'Agadir est aujourd'hui en pole position pour accueillir un premier projet de centrale nucléaire au Maroc, comme nous le révélions récemment. L'idée a été officiellement avancée dans les milieux gadiris, au tout début de l'année 2020, lors du lancement par SM le roi Mohammed 6 du Programme de développement urbain 2020-2024.


Plusieurs pays avaient été à l'époque approchés, dont notamment la Russie dont un déplacement du président Vladmir Poutine au Maroc avait été longuement évoqué.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page