Rabat
top of page

SCRUTIN, AUTODÉTERMINATION ALGÉRIE

Dernière mise à jour : 19 avr.


Le 16 septembre 1959, le général de Gaulle prononce un discours pour annoncer qu’il consulterait les Algériens par référendum sur les trois options possibles. Des trois voies alors proposées (« la sécession », « la francisation » ou « l’association »).


En janvier 1961, c’est à l’ensemble des Français que la question de l’autodétermination est posée en priorité :


  • Taux de participations en métropole : 76,48 %

  • Taux de participations en Algérie-Française : 58,76 %



Que ça soit en métropole (75%) ou Algérie-Française (69%), les votants iront dans le même sens approuvant le « projet de loi sur l’autodétermination des populations algériennes ».



A Alger par contre, ce sont 72 % des votants qui vont s'exprimer pour le "non" s'inquiétant de leur sort dans cette Algérie.





Journal Officiel français du 04 juillet 1962 où il est dit "Le principe d’autodétermination des populations des départements algériens a été approuvé par le peuple français lors du référendum du 8 janvier 1961".

04-07-1962 - JOURNAL OFFICIEL
.pdf
Télécharger PDF • 28.63MB

Journal Officiel algérien du 06 juillet 1962.

VENDREDI 6 JUILLET 1962
.pdf
Télécharger PDF • 567KB

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page