Rabat
top of page

LA BATAILLE DES TROIS ROIS

La bataille de Ksar el-Kébir est aussi dite bataille de l'oued Al-Makhazine ou bataille « des Trois Rois » du fait de la présence du Portugais Sébastien, et des deux rivaux marocains Abd el-Malik et El Motaouakil ! Elle figure parmi les plus hauts faits militaires du Maroc et les plus grandes tragédies du Portugal. Notons qu'elle se soldera par la mort des trois souverains !


Désireux de prendre pied au Maroc, le jeune roi du Portugal Sébastien (24 ans) répond avec bienveillance à la proposition d'alliance d'un ancien roi du Maroc, El Motaouakil, en conflit avec le sultan Abd el-Malik Saâdi. Parti de Lisbonne, il débarque avec sa flotte entre Tanger et Asilah. Il commande 20 000 hommes mais le sultan en dispose lui-même de 50 000. Habilement, le souverain saâdien lui adresse une lettre de provocation qui le convainc de quitter sa base littorale et de se porter à sa rencontre, à l'intérieur du pays. Il traverse l'oued el Makhazen (ou Al-Makhazine) et fait sa jonction avec son allié El Motaouakil. L'affrontement avec l'armée du sultan a lieu le 4 août 1578, près de Ksar el-Kébir (ou Alcazar Quivir). Il tourne très vite au désastre pour le Portugais et son allié. Leurs armées sont battues et empêchées de faire retraite, le sultan ayant fait détruire les ponts sur l'oued Al-Makhazine. Le jeune roi trouve la mort dans une charge de la cavalerie tandis que son allié se noie en tentant de traverser l'oued. Le sultan n'a pas l'occasion de savourer sa victoire car il meurt lui-même d'un empoisonnement ou d'une maladie contractée avant la bataille ! Sa mort est tenue secrète jusqu'à la confirmation de la victoire.


Pour rappel, la grande armée portugaise renforcée par des mercenaires allemands, castillans, anglais, et des soldats du pape affrontait l’armée marocaine à Oued El Makhazine a fait 15 000 morts et 20 000 prisonniers coté portugais. Cette bataille est l’un des plus grands désastres de l’histoire portugaise. Les conséquences furent terribles. - Le roi est tué sans avoir d’héritier. - Une partie de la noblesse portugaise est exterminée par l’armée marocaine.




Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page