Rabat
top of page

LE FESTIVAL BOUJLOUD

Ancrée dans les traditions de nombreux locaux et héritée de génération en génération, le festival régionaliste marocain populaire de Boujloud (homme aux peaux) ou Belmaouen en amazigh, perpétue un rituel ancestral intimement lié à l’Aïd Al Adha et qui se tient donc chaque année du 10 au 13 Dhou El Hijja du calendrier de l'Hégire.


Cependant, Mohamed Akdim, chercheur en patrimoine et culture locale, explique dans une déclaration à la MAP, que les études historiques et anthropologiques font remonter le phénomène de "Boujloud", tel que célébré chaque année dans la région, à la période antéislamique au Maroc.


Cette fête met en scène dans les rues de villages et communes de plusieurs régions des artistes en herbe vêtus de costumes confectionnés de peaux de moutons, de boucs et de chèvres qui dansent dans des mouvements synchronisés, exhibant de géantes marionnettes, accompagnés d’autres portant des statues d’hommes en bois drapés dans l’habit traditionnel et défilant dans les ruelles de la ville aux rythmes gnaoui des grands tambours et Qraqeb (crotales), dans une ambiance qui mêle le festive et le recueillement.


Le personnage principal de ce rite, habillé en peau de mouton ou de chèvre, la tête ornée de cornes ou de gueule de mouton, s’arme d’un long bâton et sillonne les ruelles tout au long des journées. Comme dans un geste de conjuration des influences néfastes, Boujloud a pour mission de toucher, voire de frapper petits et grands qui collectent de l’argent et des dons, seul gage pour échapper aux coups de pattes de Boujloud.


Son folklore influencé par les spécificités locales est quelque peu différent selon les régions : la danse Ahouach et des Rwayess est propre à Imintanout, la danse Taskiwine se réfère aux tribus installées dans les montagnes limitrophes, la danse Ahiyad provient de la région de Haha, la danse sahraouie que l'ont retrouve au sein des tribus Ouled Bou Sbaa installées dans les environs….etc.


Organisée depuis les temps immémoriaux dans le royaume généralement le deuxième jour de l’Aid Al Adha pour durer encore 2 à 3 jours, cette tradition a tendance à disparaitre.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page