Rabat
top of page

MOHAMED ZERKTOUNI

Jeune menuisier natif de l’ancienne médina de Casablanca, Zerktouni est connu pour avoir été le meneur de «l’attaque à la bombe du marché central». Il est également le maître d’œuvre de l’opération du «Rapide Casa-Alger ».


Membre dirigeant de l’Istiqlal à Casablanca, il joue d’abord un rôle dans le démantèlement d’une structure ad hoc de lutte armée. En 1951, il est l’un des fondateurs, aux côtés d’Abderrahmane Senhaji, de la Mounadama Sirriya.


Rompu au travail clandestin, il veille à la constitution des cellules, s’occupe de trouver les armes et de les acheminer vers Marrakech plus tard tout en échappant aux coups de filet tendus après les opérations.


Les autres membres de l’Organisation secrète cherchaient à le protéger et lui proposent de partir organiser l’Armée de libération nationale au nord, mais il refuse.


En tête de liste des personnes les plus recherchées par le résident général Juin, qui suite à l’explosion de la bombe au Marché central (1953 en plein Noël) avait fait 19 morts, promet «une lutte sans merci contre les terroristes», Zerktouni se suicide en avalant une capsule de cyanure au moment où la police est venue l’arrêter chez lui le 18 juin 1954.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page