Rabat
top of page

LA GARDE ROYALE MAROCAINE


La Garde de Royal marocaine autrefois appelée la Garde Noire est le plus ancien corps d'armée du monde toujours en activité.


La Garde de Royal marocaine voit le jour en 1088 sous le règne du sultan al mourabit Youssef Ibn Tachfine pour assurer sa protection et est à l'origine composée d'esclaves noirs musulmans recrutés au sud du royaume dans la région du fleuve Sénégal et de haratins.


Elle est exclusivement chargée de la protection du roi ainsi que de la famille royale, en tant que corps autonome des Forces Armées Royales.

C’est elle, également qui rend les honneurs à l’occasion des visites officielles, défile lors des fêtes nationales ou religieuses, escorte le souverain lors de ses déplacements à l’intérieur du royaume et garde, à Rabat, le mausolée de nos glorieux défunts rois que la Miséricorde d'Allah leur soit accordée.


Commandée par un général qui reçoit directement ses ordres du Palais royal, elle défile dans les rues à pied ou à cheval, dans des uniformes colorés, rouges l’hiver et blancs l’été, coupés par une large ceinture.


La Garde de Royal a vu se succéder différentes dynasties mais a su s'adapter aux besoins spécifiques des sultans et rois au travers des siècles.

Sa réputation franchit les frontières pour ainsi inspirer d'autres gardes royales notamment celle de l'Angleterre.


Sous le règne du sultan Moulay Youssef elle est rebaptisée garde chérifienne puis redevient garde royale sous le règne de feu SM le roi Mohammed 5.


Au 19éme siècle, la musique fait son apparition au sein de l’infanterie, d’abord sous l’appellation de «Clique de la Garde noire» puis, plus tard, sous celle de «Musique chérifienne de la Garde noire», les musiciens de la garde royale représentent le Maroc lors de divers événement notamment à l'étranger.


L'infanterie de la garde de Royal a ainsi défilé sur les Champs-Élysées au son de la Marche Verte en 1999 alors que feu SM le roi Hassan 2 était l'invité d'honneur de Jacques Chirac, le jour de la fête nationale française le 14 juillet. Cette même année, la France célébrait l'année du Maroc.

Alors que 500 hommes avaient défilé, la garde royale comptait cette année là plus de 500 éléments d'infanterie, 350 cavaliers et 40 artilleurs.



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page