Rabat
top of page

LE SULTAN ABD EL MOUMIN

On sait que le premier Sultan Almohade, Abd El Moumin (524-558/1130-1163), se déclara émir des Croyants (amir 'I mouminin) et héritier des Califes musulmans d'Occident. Ses succès militaires, sa puissance, son génie, le grand empire marocain qu'il conquit et qui englobait toute l'Afrique du Nord jusqu'aux confins de l'Egypte, ainsi que toute l'Espagne musulmane, tous ces mérites lui conféraient un droit indiscutable à s'attribuer ce titre suprême.


Son fils Abou Yaqoub Yousouf (558-580/1163-1184) qui lui succéda continua son ceuvre politique. Il fonda Rabat et la grande mosquée de Séville et entreprit de grands travaux d'art. Il appela à sa cour de nombreux savants et philosophes. Pendant son règne les lettres prirent au Maroc un essor auquel elles n'étaient jamais parvenues auparavant. Marrakech, la capitale de cet immense empire, devint un centre intellectuel qu'on a comparé, à juste titre, à Bagdad et à Cordoue, au temps de leur splendeur.


La civilisation almohade arriva à son apogée sous le troisième calife, Abou Yousouf El Mansour (580-595/1184-1199). C'est à lui que nous devons ces merveilles de l'architecture arabe que sont le minaret de la Koutoubia, à Marrakech, la Tour Hassan, à Rabat, et la Giralda de Séville.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page