Rabat
top of page

QUI SONT CES CLANDESTINS DE L'HISTOIRE ?


Cette publication va nous permettre de comprendre l'expression "clandestin de l'histoire" décrivant souvent les algériens en perte d'identité. Les algériens ne sont pas arabes même s'il y a une langue sacralisée, la langue du Coran, dont les généraux se servent pour masquer au peuple sa propre identité. Ce qui constitue une manipulation mentale pour tuer les bons réflexes cognitifs qui éveillent à la vérité pour éviter la schizophrénie de vivre dans le mensonge.


Quand on ne sait pas D'où on vient on ne sait pas ou l'on va !


Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l'avenir.


Il est souvent dit : Si tu ne sais pas où tu vas, alors retourne d'où tu viens. Nous parlons ici surtout de ces millions d'algériens qui vivant en France et exprimant de la haine envers les Français qui ont inventé l'Algérie à 100% en y installant une copie exacte de leur administration gratuitement, aux frais des Français comme on entretient une danseuse et cela avec une part énorme de 30% sur le budget national.


L'Algérie c'est l'accumulation de hontes, de mensonges et d'une histoire complètement inventée. Les seuls vrais originaires de l'Algérie que la France a inventé sont les Kabyles victime d'une répression sans nom de la part du régime algérien.


Alors qu'en France, les algériens imposent leurs drapeaux jusque sous l'arc de triomphe, ils interdisent le drapeau berbère en Algérie aux propriétaires des lieux. Ce qui donne une idée du degré de ce colonialisme à l'envers qui n'apporte aucun savoir, aucune richesse mais qui vie sur le dos des autochtones véritables propriétaires de ces terres.


Aujourd'hui, l'Algérie va très mal avec un pétrole en diminution, la ruine approche, les militaires s'accrochent au pouvoir alors que la plupart sont en fin de vie. Et pour maintenant leurs positions, la vieille recette est de taper sur le Maroc et par épisode la France tout en envoyant de temps en temps un mot aimable à Paris, qui semble signifier » Ne faites pas attention, ces critiques ne sont que des discours de politique intérieure pour calmer ce peuple ».



Vu de France, il semble que le régime algérien ait recours à ces vieilles ficelles (la main extérieur marocaine ou la France) pour détourner l'attention des Algériens des vrais problèmes. Et sur ce point, il est à l'unisson des islamistes, qui veulent bloquer toute ouverture vers l'extérieur.


Dans la question identitaire, il y a aussi un retard du système scolaire algérien est son arabisation brutale dans les années 1970, et donc l'importation de nombreux enseignants égyptiens, pas forcément choisis parmi les meilleurs, très souvent traditionalistes religieusement et formant par l'apprentissage par cœur, contrairement à l'analyse critique qui est en principe la base du système français.


Rajoutons que dans ces années 1970, cet enseignement en arabe était en langue étrangère pour les jeunes Algériens car l'arabe officiel n'était la langue maternelle de personne, la population algérienne n'a aucune identité linguistique précise parlant une sorte de créole partiellement francisé ou une langue berbère mais propre au peuple Kabyle ou encore le français, lanque de l'ancien propriétaire.


Au lieu de se plaindre du voisin marocain et des années 60, les algériens devraient s'intéresser aux outrages faits aux algériens avant 1830 et se renseigner sur l'occupation ottomane qui a duré plus de trois siècles. Mis à part Alger le reste du pays était un désert de nomades où les Français ont construit l'Algérie et cela se voit tout de suite quand on arrive à Alger, on est en France ou plutôt une France en ruine.


Les Ottomans ont prélevé l'impôt en Algérie, pratiqué l'esclavage, discriminé les populations autochtones qu'ils ont maintenues dans l'analphabétisme et ces algériens n'ont jamais à aucun moment reprocher cela à l'actuelle Turquie considéré comme "pays frère" alors qu'il aurait fallu se rendre à Istanbul et crier "123, Viva l'Algérie". Si les algériens ont honte de descendre de ces barbares qui ont vécu d'humiliation, de viols et de pillages alors nous nous excusons de vous avoir rappeler vos origines.


La particularité de ce régime qui en plus de ne pas avancer, enfonce son peuple de plus en plus dans le passé avec l'exemple du 3ème budget de l'état consacré aux moudjahidin. Le paradoxe algérien est de constater qu'au lieu de diminuer selon la loi naturelle voulant que plus on avance dans le temps, moins il y a de gens qui ont connu Napoléon, en Algérien au contraire, plus les année passent, et plus le nombre des "anciens combattants" augmente.


Un algérien bien constitué (s'il en existe encore) devrait aller creuser les véritables raisons de l'obsession marocaine de la part du régime hystérique de la Mouradia et il découvrira qu'il est un peu le François Pignon du film.



40 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1件のコメント


不明なメンバー
5月25日

La vidéo de Rebel News est très révélatrice de l'incohérence de cette fierté mal placée. Merci pour le partage car je ne connaissais pas cette chaîne.

いいね!
bottom of page