Rabat
top of page

DISCOURS ROYAL DU 21 OCTOBRE 2000


Allocution de S.M. le Roi Mohammed 6 à la séance d’ouverture du Sommet arabe au Caire (Egypte).


"Louange à Dieu


Que la prière et la paix soient sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons,


Chers frères Majesté, Excellences et Altesses,


Messieurs,


Il nous est agréable d’exprimer d’abord nos vifs remerciements à notre cher frère, Son Excellence le Président Mohamed Hosni Moubarak pour son initiative louable de convoquer cette rencontre en cette conjoncture délicate pour examiner les questions concernant notre Oumma arabe, particulièrement les circonstances que traverse le processus de paix et la situation douloureuse et difficile que vivent nos frères Palestiniens combattants qui requiert de notre part, le plus grand intérêt.


L’étape décisive que traverse la région exige de nous d’œuvrer avec réalisme en vue de prendre des initiatives judicieuses favorisant l’instauration d’un nouveau climat arabe qui nous permettrait d’assumer un rôle actif et efficace dans les développements accélérés que connaît notre région.


Le processus de paix, s’il est couronné de succès, aura des répercussions positives sur nous tous et créera une nouvelle réalité, mais s’il échoue, il aura des effets négatifs sur toute la région.

 

Nos peuples ne sont plus disposés à subir davantage d’humiliations, de chocs, de catastrophes et de drames. Ils aspirent à un avenir meilleur fait de liberté, de paix et de dignité qui leur permettra de consacrer leurs énergies créatrices à relever les défis du développement global.


Ces facteurs réunis exigent de nous d’étudier toutes les propositions, de déployer le maximum d’efforts et de stimuler toutes les énergies.


Vous trouverez en le Royaume du Maroc et en notre Majesté, ce que vous avez toujours trouvé auprès de notre vénéré père, feu Sa Majesté le Roi Hassan 2, que Dieu l’entoure de son infinie miséricorde, comme soutien sincère et appui réel aux causes arabes justes, dont, en premier lieu, la défense de la mosquée Al Aqsa bénie.


 


Majesté, Excellences et Altesses,


Messieurs,


Les événements et les développements que connaît la cause palestinienne ont démontré au monde entier que les appels pressants en vue de sauvegarder le processus de paix au Moyen-Orient et d’attirer l’attention sur les dangers encourus en cas d’ échec n’ont pas eu d’écho et n’ont pas été appréhendés avec un esprit de responsabilité historique, sérieux et réalisme en raison des tergiversations israéliennes dans l’application des engagements pris vis-à-vis de nos frères.


Le monde entier a pu se rendre compte, à travers les images atroces et insoutenables diffusées par les médias internationaux, de la cruauté avec laquelle les soldats de l’occupant israélien ont traité nos frères civils palestiniens sans armes.


Ces crimes exigent la mobilisation de tous nos moyens pour inciter la conscience mondiale à dénoncer les responsables directs et ceux qui sont à l’origine de ces tueries. Il est de notre droit en tant qu’Oumma de grande civilisation, de le réclamer.


Le nombre élevé des victimes et des martyrs, dont des enfants innocents, qui ont donné leur vie pour la défense de la première Kibla et troisième Lieu Saint, et pour la libération de la terre de Palestine, prouve sans le moindre doute, que le peuple palestinien frère est capable de consentir tous les sacrifices pour la défense de ses droits légitimes et des valeurs sacrées de notre Oumma. Cela exige de nous de ne pas nous contenter seulement d’exprimer notre compassion et notre sympathie avec son vaillant combat, mais de le soutenir par tous les moyens et d’appuyer sa valeureuse direction, sous la présidence de notre frère combattant le Président Yasser Arafat, avec tout ce qu’implique cette étape cruciale comme ardeur et ténacité dans la résistance.


 


Chers frères Majesté, Excellences et Altesses,


Notre réunion bénie en ce lieu et en ces circonstances n’a pas pour but de rappeler les actions entreprises par chacun de nous pour l’instauration de la paix et la libération de la Palestine spoliée car nous n’avons pas beaucoup de choix, puisque la conjoncture internationale exige de nous, plus que jamais, d’appréhender nos causes décisives selon une vision prospective et renouvelée, avec une grande détermination et perspicacité.


Pour ne pas remonter loin dans l’histoire, nous nous contenterons d’évoquer l’optimisme suscité par le dernier sommet de Camp David sur lequel chacun a fondé l’espoir de le voir aboutir à un accord sur le statut final permettant l’établissement d’un Etat palestinien indépendant, avec Al-Qods Acharif pour capitale. Nous savons tous que ces négociations ont été interrompues en raison du refus par la partie israélienne de l’option d’une paix basée sur les résolutions de la légalité internationale et le principe de la terre contre la paix.


Assumant notre responsabilité en tant que président du comité Al Qods, nous avons pris, en temps opportun, l’initiative de convoquer une réunion de ce comité qui a réitéré son soutien à la position palestinienne concernant la souveraineté sur Al-Qods Acharif, capitale de l’Etat palestinien indépendant, et appelé les pays du monde à le reconnaître dès sa proclamation.


 


Chers frères Majesté, Excellences et Altesses,


Notre foi inébranlable en une paix juste, globale et durable dans la région du Moyen-Orient qui ne peut être instaurée que par le respect des résolutions de la légalité internationale et des principes qui ont servi de base à la conférence de Madrid, nous dicte de persévérer dans nos efforts collectifs auprès des différentes parties internationales influentes sur le processus de paix en vue de les convaincre que la paix véritable est une revendication arabe sincère, que le recouvrement des droits palestiniens est également une revendication arabe constante et que la cause juste de nos lieux sacrés ne saurait faire l’objet de marchandage.


Cette même foi nous incite aussi à exhorter toutes les parties influentes à faire progresser le processus de paix dans ses volets syrien et libanais, afin d’assurer la récupération du Golan occupé et de tous les territoires et droits arabes spoliés.


En réaffirmant au monde entier que le choix de la paix est un choix irréversible, nous insistons sur la nécessité de déployer tous les efforts et de mobiliser tous les moyens pour convaincre la communauté internationale d’amener la partie israélienne à adhérer effectivement au processus de paix, afin que les générations présentes et futures puissent vivre dans la sécurité, la quiétude et la concorde.


Nous nous félicitons, enfin, de la tenue de ce sommet en terre d’Egypte, et nous rendons grâce à Dieu d’avoir uni nos rangs et permis notre rencontre d’aujourd’hui, espérant qu’elle inaugure une série de rencontres régulières consacrées a l’examen des causes de notre nation arabe.


Nous voudrions réitérer nos sincères remerciements et notre gratitude à notre cher frère, Son Excellence le Président Mohamed Hosni Moubarak - et à travers lui, au peuple égyptien frère - pour la haute sollicitude fraternelle dont il nous a entouré, pour son hospitalité authentique et pour les efforts généreux qu’il a déployés pour faciliter la tenue de ce Sommet qui ne manquera d’apporter, comme nous l’espérons, son soutien à la lutte légitime du peuple palestinien pour la défense des droits arabes sacrés spoliés.



Que la paix, la miséricorde et la bénédiction de Dieu soient sur vous

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page