Rabat
top of page

FARID ANSARI


Farid Ansari, né en 1960 dans la province d'Errachidia, décédé le jeudi 5 novembre 2009 était un universitaire et ouléma marocain malékite très respecté de par l'étendue de son savoir.


Il a obtenu le Doctorat d’État en Études islamiques, dans la spécialité Fondements de la Jurisprudence (Ussul al-Fiqh) et était président de la branche des sciences islamiques à la faculté des lettres de l'université Moulay Ismail de Meknès.


Il occupait le siège de l'exégèse - tafsir - en tant que professeur à la Grande Mosquée de la ville de Meknès et il était prédicateur agréé par la cour scientifique.


Le regretté était également membre de la Ligue Mondiale de la Littérature Islamique, membre fondateur de l'Institut des études terminologiques attaché à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l'Université Mohammed Ben Abdellah de Fès.


Très modeste, il était humble et aimable, loin des critiques et des polémiques. Son but était d'expliquer le Coran, en s'adressant aux cœurs, avec des mots simples, compris par les hommes et les femmes, petits et grands, lettrés et illettrés. Il était unique en son genre ("farid" en arabe) dans son éloquence, son pragmatisme et les sujets qu'il traitait ne parlaient que des priorités de l'Islam.


Grand défenseur de l'école malékite, il s'est attaché durant toute sa vie à revaloriser le malékisme ainsi que les Savants malékites qui ont marqué l'histoire du Maroc et du monde musulman en général.


Reconnu par ses pairs bien au-delà des frontières du Royaume, il gagne a être connu, d’autant plus que sa riche bibliographie est disponible en français.


Il est mort le jeudi 5 novembre 2009 et ses funérailles ont eu lieu dans la ville de Meknès, où il vivait, et plusieurs milliers de personnes, notamment les différents oulémas du Maroc y assistèrent.


Sa Majesté le Roi du Maroc Mohammed 6 adressa aux membres de la famille du défunt, une lettre où il a exprimé ses vives condoléances et sa compassion la plus sincère, implorant Le Tout-Puissant d'accorder à la famille du défunt patience et consolation.


« Le décès de Farid Ansari est une perte, non seulement pour sa famille, mais également pour le Conseil supérieur des oulémas et pour la communauté des ouléma du Royaume, eu égard aux hautes qualités du défunt, à ses vastes connaissances, son savoir en matière de ‘'fikh'' et ses études et recherches qui lui ont valu la reconnaissance de ses pairs », indique le message.


« Feu Farid Ansari était connu pour sa probité, sa piété, sa rectitude et son attachement à l'identité sunnite de rite malékite ainsi que pour son loyalisme au glorieux Trône Alaouite et sa fidélité aux constantes et valeurs sacrées de la nation », ajoute le Souverain, en implorant le Très-Haut de rétribuer amplement le défunt et de l'accueillir dans Son vaste paradis.



34 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Unknown member
May 20

إن لله وإن إليه راجعون. كل نفس ‏ ‏دائقة الموت 🤲

Like
bottom of page