Rabat
top of page

IBRAHIM ROUDAN


Le grand résistant Ibrahim Roudan, ou le petit père comme le surnommaient les marocains, a marqué de son empreinte l'histoire de la résistance marocaine, ont affirmé les participants à un colloque sur la vie de cet homme et son rôle au sein de la résistance marocaine.


Ils ont de même fait savoir lors de cet événement, initié par la Fondation Ibrahim Roudani d’études et de recherches en partenariat avec la Fondation de la Mosquée Hassan II, que Feu Ibrahim Roudani a joué un rôle primordiale en matière de mobilisation et de financement pour lutter contre l’occupant.


Les intervenants ont indiqué que ce rendez-vous est une occasion pour se remémorer les énormes sacrifices consentis par la résistance marocaine pour recouvrir l’indépendance du Royaume, soulignant que ces sacrifices resteront gravés à jamais dans la mémoire collective nationale.


Tous les intervenants ont été unanimes sur la nécessité de sensibiliser les jeunes à ces sacrifices consenti pour s’affranchir du joug de l’occupation et préserver les constantes de la nation et de mettre la lumière sur l’histoire, la vie et le parcours des résistants qui ont marqué l’histoire de notre pays.


A cette occasion, Mohamed Maârouf Dafali, professeur d’histoire à l’Université Hassan II de Casablanca a passé en revue les grandes étapes de la vie de feu Ibrahim Roudani notamment sa naissance en 1907 à Taroudant, son voyage en 1932 à Casablanca où il exerça entant que boucher dans la ville européenne avant de créer par la suite une petite société. Il a également évoqué son rôle pionnier dans la lutte contre le colonisateur.


Pour M. Dafali les chercheurs et historiens se trouvent face à une problématique liée notamment à l’absence des documents et des archives portant sur une période importante de l’histoire du Maroc, d’où la difficulté de se pencher sur les sujets liée à cette thématique.

De son côté, le président de la la Fondation Ibrahim Roudani d’études et de recherches, Ibrahim Roudani a mis l’accent sur l’importance de l’organisation de cet colloque pour contribuer à la préservation de la mémoire collective des marocain.


M. Roudani, qui est le fils du feu Ibrahim Roudani, a fait savoir que la Fondation compte programmer plusieurs événements sur la même thématique en vue de rendre hommage aux résistants..


Ce colloque, organisé à la médiathèque de la mosquée Hassan II, a été marqué par la présence de plusieurs acteurs associatif, des membres de la famille de feu Brahim Roudani et des chercheurs qui travaillent sur la thématique liée à la résistance en général ou la vie du feu Ibrahim Roudani en particulier.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page