Rabat
top of page

L'HYMNE NATIONAL MAROCAIN


L'Hymne National Marocain ou Hymne Chérifien [en arabe : Nasheed El Watani Dawlat El Mamlaka El Maghribiya et en amazigh : Izli Anamur], est dans l'imaginaire collectif et dans de nombreux articles, attribué pour sa composition à Léo Morgan, né en 1919, capitaine français et chef de musique à la Garde Chérifienne du temps du protectorat français au Maroc.


Une version rapporte que Léo Morgan aurait gagné un concours musical de composition d'un salut royal organisé par le Résident Hubert Lyautey juste après l'instauration d'un nouveau drapeau en 1915, or à cette date Léo Morgan n'était pas né.


En outre, un audio de son interprétation par la Garde Noire du Sultan, datant de la période de règne du Sultan Moulay Youssef Ben Hassan contredit ce récit :


La Moulay Youssef / Garde Noire du Sultan, orch. / Gallica


En effet, le Sultan Moulay Youssef Ben Hassan est décédé en 1927, donc au plus tard, Léo Morgan aurait composé cet hymne à l'âge de 8 ans, ce qui semble très peu probable.


Sur la base de cette composition musicale, feu SM le Roi Hassan 2 organisa un concours au palais royal pour doter l'Hymne Chérifien de paroles en vue de la participation du Maroc à sa première Coupe du Monde de football en 1970.


C'est le texte de l'auteur et poète Ali Sqalli Houssaini, qui fut choisi par feu SM le Roi Hassan 2 qui en adaptera lui même quelques passages.


Ainsi, le 3 juin 1970 lors de la rencontre, au premier tour de la Coupe du Monde qui opposa le Royaume Chérifien à l'Allemagne de l'Est au Mexique, le monde entier découvrit cet hymne fabuleusement rassembleur, dont les paroles éveillent le patriotisme, ravivent la ferveur populaire et font chaque jour vibrer les coeurs des marocains du monde.



Le texte de l'hymne marocain résume avec élégance les valeurs de paix et de tolérance qui font gloire à la nation. Elles seront d’ailleurs officiellement fixées sous le règne du roi Mohammed VI par l’article 2 du dahir numéro 1-05-99 du 23 novembre 2005.


Faites vous plaisir en cliquant ci-dessous afin de l'écouter et l'apprendre si vous ne la connaissez pas encore (paroles en arabe et en phonétique) :



En voici la traduction en amazigh (tifinagh) et en français :


ⴰⵙⴰⵖⵎⴰⵢ ⵏ ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⵏ

ⴰⴳⵎⵓⴹ ⵏ ⵉⴼⴰⵡⵏ

ⴰⵙⴰⴳⵔⴰⵡ ⵏ ⵜⵉⵎⵎⵓⵖⵔⴰ ⴷ ⵡⴰⵎⵓⵔ ⵏⵏⵙ

ⴰ ⵜⵇⵇⵉⵎⴷ ⴷ ⴰⴳⵔⴰⵡ ⴷ ⴰⵎⵓⵔ ⵏⵏⵙ

ⵜⴷⴷⵔⴷ ⴷⵉ ⵜⵎⵓⵔⴰ

ⴷ ⵉⵣⵡⵍ ⵉ ⵜⴰⵏⴰⵢⴰ

ⴷ ⴰⴽⵜⵜⵓⵔ ⵏ ⵡⵓⵍⴰⵡⵏ

ⴷ ⴰⴱⴷⴷⵓⵔ ⵏ ⵢⵉⵍⵙⴰⵡⵏ

ⵙ ⵉⵎⴰⵏ ⵏⵏⵙ

ⵙ ⵜⴰⴼⴽⴽⴰ ⵏⵏⵙ

ⵢⵏⴽⵔ ⵡⴰⵔⵔⴰⵡ ⵏⵏⴽ

ⵢⵙⵙⵉⴷⵎⵔ ⴰⵡⴰⵍ ⵏⵏⴽ

ⴷⴳ ⵉⵎⵉ ⵉⵏⵓ ⴷ ⵉⴷⴰⵎⵎⵏ

ⵜⴰⵢⵔⵉ ⵏⵏⴽ ⵜⵏⴽⵔ ⵙ ⵡⴰⴼⴰⵡ ⴷ ⵡⴰⴼⴰ

ⴰⵢⵜⵎⴰ ⵉⵏⵓ ⴷ ⵉⵙⵜⵎⴰ

ⵓⵢⵓⵔⵜ ⵖⵔ ⵜⴰⵏⴰⵢⴰ

ⴰⴷ ⵏⵙⵙⴽⵏ ⵉ ⵓⵎⴰⴹⴰⵍ ⴰ

ⵉⵙ ⵏⴽⵏⵉ ⵏⵜⵜⴷⴷⵔ ⴷⴰ

ⵙ ⵜⴰⵥⵓⴳⴰⵢⵜ

ⴰⴽⵓⵛ, ⴰⵎⵓⵔ, ⴰⴳⵍⵍⵉⴷ



Berceau des hommes libres

Source des lumières

Terre de souveraineté et terre de paix

Puissent souveraineté et paix y être à jamais réunis

Tu as vécu parmi des nations

Tel un titre sublime

Emplissant chaque cœur

Déclamé par chaque langue

Par l'âme

Par le corps

Ton champion s'est levé

Et a répondu à ton appel

Et dans ma bouche, et dans mon sang ton amour a secoué lumière et braises

Mes frères, allons

Vers ce qu'il y a de plus haut

Nous proclamerons au monde

Que c'est ici que nous vivons avec pour devise ALLAH, ALWATANE, ELMALIK



Manbita al ahrar

Machriqa al anwar

Mountada sou’dadi wa himahh

Doumta mountadah

Wa himah

Ichta fi l awtan

Liloula ounwan

Mil’a koulli janane

Dikra koulli lissane

Birrouhi

Biljassadi

Habba fatak

Labba nidak

Fi fami wa fi dami

Hawaka thara nour wa nar

Ikhwati haya

Liloula sa’aya

Nouch’hidi dounya

Anna houna nahya

Bichia’ar

Allah, AlWatan, Almalik









Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page