Rabat
top of page

LA NOTION DU "MARTYR" OU "CHAHID"

D'après Djabir ibn Atique (P.A.a) selon lequel le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : - Qu'est ce qui est le martyr pour vous? - Se faire tuer sur le chemin d'Allah Très haut. - En plus du fait de se faire tuer sur le chemin d'Allah, il y a sept types de martyrs: mourir de la peste, de noyade, d'une affection intestinale, d'un mal du ventre, dans un incendie, dans l'effondrement d'un édifice et au cours d'un accouchement. Le hadith est jugé authentique par al-Albani dans Sahihi Abi Daoud.


1954-1962 : "Chouhadas" algériens ou résistants morts pour la libération ?


Lieu majeur des commémorations officielles de la guerre d’indépendance algérienne, le maqam al-chahid (monument aux martyrs) est une architecture qui rappelle la tour Azadi de Téhéran, construite en 1971 (devenue tour de la Liberté après la révolution islamique de 1979). Il englobe une œuvre colossale emblématique de la ville d’Alger.


Comment ce monument contribue-t-il à la fabrication d’une mémoire nationale de résistance permettant aux dirigeants algériens de se poser en héritiers des « martyrs » :


Lorsque l'on revient à la notion du martyr, les vies perdus lors de la résistance ou révolution algérienne du 1 novembre 1954 au 19 mars 1962 ne remplissent pas les critères étant donné que le combattant tué par une épée qui ne se serait battu que par solidarité tribale ou pour défendre les siens ou pour se signaler n'aura pas le mérite de martyr.


Tenant compte des critères islamiques permettant l'attribution du statut de martyr, nous ne pouvons pas considérer les morts algériens comme étant des "chouhadas".


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page