Rabat
top of page

RQIA BENT HADIDOU

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle au cœur du Rif, une femme se distingua parmi celles de la tribu autonome des Aït Zedeg par son courage et sa pugnacité. Il s’agit de Rqia Bent Hadidou, la caïda qui, jusqu’à la soixantaine passée, porta les armes dans son engagement et sa lutte contre la présence française au Maroc.


Rarement mentionnée par les historiens, son existence fut retracée, dans un premier temps, à travers des brèves de journalistes français présents au Maroc durant la seconde moitié du XIXe siècle. A ce moment-là, le Maroc était encore partagé entre territoires soumis au pouvoir central de Hassan I (1873 – 1894) et ceux de Bled Siba, qui ne connaissaient pas l’influence du sultan.


Le Rif en fit partie et dans cette région, Rqia Bent Hadidou était même connue pour avoir attaqué un convoi de Hassan I, en plus d’un détachement du général français Auguste-Adolphe Osmont qui servait alors en Algérie. Cependant, les éléments biographiques sur sa vie, son enfance et son entourage familial ne font partie que de la tradition orale propre à Aït Zedeg.

4 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Unknown member
Apr 30

La femme marocaine toujours top. Très intéressant. Merci

Like
bottom of page