Rabat
top of page

L'AGRICULTURE AU MAROC

Au Maroc, l'agriculture demeure un des piliers majeurs de l'économie.


Le Maroc est un important exportateur de fruits et légumes, notamment vers l’Europe. Les principaux produits exportés sont les agrumes, les fraises et les tomates. Le pays est également un grand exportateur d’huile d’olive, d’amandes et de dattes. Le gouvernement marocain a mis en place plusieurs initiatives pour encourager les exportations agricoles. Le pays a signé des accords commerciaux avec plusieurs pays, ce qui a permis de réduire les barrières tarifaires et non tarifaires. Le pays a également mis en place des programmes pour encourager les investissements étrangers dans le secteur agricole.


L'Oriental : un ambitieux projet ciblera l’irrigation d’environ 15.000 hectares grâce à la station de dessalement qui se trouve dans la région. Ce projet est estimé à 2,8 milliards de dirhams avec une contribution de l’État prévue de 50 millions de dirhams en 2024. Souss-Massa : la construction d’une unité de dessalement de l’eau de mer va voir le jour, complétée par un réseau d’irrigation dans la zone de Chtouka. Le coût de ce projet qui envisage également l’extension de la station existante s’élève à 4,4 milliards de dirhams, dont une enveloppe de 150 millions de dirhams l’État en 2024.


Marrakech-Safi : le lancement d’un projet d’irrigation d’un périmètre d’environ 3.000 hectares va voir le jour, d’un budget de 240 millions de dirhams et d’une contribution étatique de 50 millions de dirhams en 2024.


Casablanca-Settat : le projet d’irrigation du périmètre de Sidi Rahhal sera alimenté par la station de dessalement de Casablanca. Ce projet est chiffré à 1,55 milliard de dirhams, dont 50 millions de dirhams seront financés par l’État en 2024.


Guelmim-Oued Noun : il est prévu un projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation d’un périmètre dans la région. Avec un coût de 2 milliards de dirhams, il est prévu une contribution étatique de 121 millions de dirhams pour 2024.


En parallèle, les travaux d’un autre projet pour le dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation à Dakhla se poursuivront l’année prochaine. Une somme de 695 millions de dirhams y sera allouée. Concernant le programme d’irrigation et d’aménagement agricole, une enveloppe de 4,09 milliards de dirhams est prévue pour 2024 afin de continuer la mise en œuvre de 24 projets.


Pour ce qui est des infrastructures de commercialisation, une enveloppe de 326 millions de dirhams leur sera allouée en 2024 pour la construction de marchés de gros à Berkane, Meknès, Marrakech et Agadir et de 9 abattoirs de viandes rouges à travers le Maroc. 2024 s’annonce donc comme une année pivot pour le secteur agricole marocain. Entre modernisation, partenariats stratégiques et solidarité, le Maroc s’oriente vers une agriculture résiliente, innovante et inclusive.



Liens utiles :


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page