Rabat
top of page

DISCOURS ROYAL DU 11 AVRIL 2000


Allocution de SM le Roi lors du dîner offert en Son honneur par le Président italien à Rome.


"Monsieur le Président de la République,


Mesdames et Messieurs,


Ma joie est profonde de me trouver parmi vous et d 'effectuer cette visite d'Etat en Italie, pays auquel nous lient des liens historiques et une solide amitié. Je suis également heureux de rencontrer un grand homme d'Etat envers lequel j'ai la plus grande estime et la plus haute considération.


Je voudrais, tout d'abord, exprimer à votre Excellence mes remerciements chaleureux pour les paroles cordiales de bienvenue et les sentiments sincères que vous avez bien voulu manifester à mon endroit. La chaleur de votre accueil, qui traduit l'hospitalité italienne, qualité que les peuples de la Méditerranée ont en partagé, me touche profondément.


Les liens qui unissent le Maroc et l'ltalie puisent leurs racines bien loin dans l'histoire. Ces liens sont fondés sur des bases solides, marquées par notre appartenance commune à l'espace méditerranéen, berceau de civilisations millénaires, dont l'influence sur l'humanité porte l'empreinte de nos contributions respectives.


Notre présence aujourd'hui parmi vous, traduit l'amitié profonde et les relations séculaires liant le Maroc et l'Italie, que nous considérons comme un partenaire traditionnel et sincère.


Il me plaît de rappeler en cette occasion, que les liens historiques entre nos deux pays remontent au XlXème siècle" lorsque le Sultan Moulay Hassan 1er avait dépêché, en 1878, la première mission diplomatique auprès du Roi d'Italie, Victor Emmanuel II.


C'est à cette période que prit naissance la coopération bilatérale maroco-italienne et que furent inaugurés, entre nos deux nations, les échanges qui n'ont cessé d'évoluer, depuis, pour atteindre leur niveau actuel.


On se rappellera aussi, avec fierté, que mon Auguste grand-père, feu Sa Majesté Mohammed V a effectué en Italie, sa première visité officielle au lendemain de l'indépendance et que la dernière visite à Rome de mon regretté père, feu Sa Majesté Hassan II, en novembre 1991, a imprimé un saut qualitatif à nos relations puisqu'elle fut couronnée par la signature du "traité d'amitié et de coopération" entre nos deux pays.


 


Monsieur le Président,


Partant de la pérennité de leurs relations, l'Italie et le Maroc sont appelés, en ce moment de grandes mutations, à élargir et à promouvoir un partenariat novateur, ouvrant des perspectives plus prometteuses et une solidarité plus agissante.


Le contexte de la mondialisation qui affecte les rapports économiques entre pays, ainsi que l'interdépendance qui en découle, nous incite à revoir les instruments de notre coopération et à adapter ses mécanismes aux objectifs de croissance soutenue et de développement durable.


Les évolutions institutionnelles et les réformes économiques engagées par le Maroc témoignent de notre détermination à accélérer le rythme de modernisation de notre société. Notre ambition est que la coopération avec l'Italie accompagne ce mouvement de progrès, tant sur le plan bilatéral que multilatéral.


A cet égard, je me félicite de la dynamique nouvelle, créée par les opérateurs économiques italiens en faveur des petites et moyennes entreprises, offrant ainsi des opportunités nouvelles au développement de la coopération industrielle, aux investissements mixtes et au transfert des technologies avancées.


De par son histoire prestigieuse et sa civilisation raffinée, l'Italie demeure, pour nous, un partenaire culturel de singulière qualité, ce qui nous incite à renforcer les réseaux de nos échanges artistiques, éducatifs, universitaires et scientifiques.


De même, l'important effort de développement de la région Sud de l'Italie est, pour nous, source d'inspiration pour bénéficier de l'expertise des compétences italiennes dans nos efforts visant le développement de nos provinces du Nord. Ce serait là, un jalon supplémentaire dans ce partenariat de proximité où les intérêts du Maroc, de l'Italie et de l'Europe en général, peuvent converger.


 


Monsieur le Président,


L'entrée en vigueur de l'acte d'association qui lie le Maroc à l'Union européenne, est intervenu à un moment et dans des conditions qui dénotent, à l'évidence, du décalage relatif de cet instrument par rapport à l'évolution constatée de nos économies et des besoins de nos sociétés. C'est pourquoi je voudrais réitérer, ce soir, notre conviction profonde et notre ambition légitime en faveur d'un statut "avancé", conforme à notre spécificité et aux aspirations des peuples de la région.


Notre attachement au partenariat euroméditerranéen nous recommande de sortir le processus de Barcelone de l'enlisement progressif dans lequel il s'est installé. Sa nécessaire revitalisation appelle de nouvelles initiatives pour en faire un instrument, à la fois d'accompagnement des efforts des pays Sud-méditerranéens et de facilitation de leur intégration dans l'économie mondiale.


A cet égard, il est essentiel de dynamiser et renforcer les programmes "MEDA" afin qu'ils accompagnent effectivement la transition vers la zone de libre-échange. De même, les programmes futurs devraient-ils s'orienter principalement vers les questions prioritaires et communes aux pays sud-méditerranéens et vers la nécessaire harmonisation des systèmes administratif, juridique et économique des pays des deux rives de la Méditerranée.


Dans notre région du Maghreb Arabe, nous avons entrepris, il n'y a pas si longtemps, des efforts sérieux pour jeter les bases d'un ensemble répondant aux aspirations de nos peuples. Pour le Maroc, l'édification de l'Union du Maghreb Arabe, demeure un objectif stratégique et nous n'aurons de cessé d'œuvrer pour en faire une réalité concrète. Partant de sa conviction quant à la réalisation inéluctable de cet objectif suprême, le Maroc a toujours veillé - en dépit des obstacles dressés devant le parachèvement de son intégrité territoriale- à assurer les conditions propices, permettant de dépasser tous les obstacles artificiels qui visent à empêcher l'application honnête du plan de règlement établi, à cet effet, par l'ONU.


 


Monsieur le Président,


Les multiples aspects, bilatéraux, méditerranéens et européens des relations entre nos deux pays amis, se sont renforcés par une dimension nouvelle, celle du partenariat stratégique euro - africain, dont les premiers fondements ont été jetés lors du Sommet du Caire.


La déclaration et le plan d'action adoptés par ce sommet inaugurent une ère nouvelle pour un partenariat stratégique global, dépassant ainsi l'approche sélective qui a toujours caractérisé les rapports de l'Union Européenne avec l'Afrique.


Le Maroc et l’Italie qui furent, à travers l'Histoire, un point de rencontre civilisationnel, culturel et économique entre nos deux continents, sont aujourd'hui appelés à jouer un rôle d'avant - garde, au niveau de leur communauté respective, africaine et européenne, pour donner ensemble à cette nouvelle dimension de leurs relations, l'impulsion nécessaire pour l’établissement d'un partenariat euro-africain marqué par l'esprit d'égalité, de complémentarité et de coopération et fondé sur les valeurs de la démocratie, de l'entente et de l'équité qui traduisent notre aspiration commune à la paix et à la stabilité dans le monde.


Partant de ces principes, nos deux pays ont œuvré, chacun de son côté, pour parvenir à une paix durable, juste et globale dans la région du Moyen - Orient, à laquelle nous lient des relations étroites et séculaires, une paix réalisant le retrait des forces israéliennes de tous les territoires arabes occupés et l'édification d'un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods comme capitale, une paix assurant la coexistence de tous les peuples de la région, sur la base de la légalité internationale et des engagements auxquels toutes les parties ont souscrit.


 


Monsieur le Président,


La compréhension et la confiance qui ont toujours caractérisé nos relations se trouvent confortés par le climat de cordialité et d'ouverture ayant prévalu lors de nos différents et fructueux entretiens. Je suis convaincu qu'à la faveur de cette visite, les relations maroco-italiennes connaîtront une impulsion nouvelle à la hauteur de notre ambition commune et généreuse pour le progrès et la prospérité de nos deux peuples.


Je saisis cette occasion pour exprimer, en mon nom personnel et au nom de la délégation qui m'accompagne nos sincères remerciements, à vous-même, Monsieur le Président et au peuple ami d'Italie, pour votre hospitalité généreuse et votre accueil chaleureux.


 


Mesdames et Messieurs,


Je vous invite à vous lever pour rendre hommage à son Excellence Monsieur le Président de la République et à Madame Ciampi en souhaitant au peuple italien plus de progrès et de prospérité.



Que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page