Rabat
top of page

FRANCK RIESTER EN VISITE AU MAROC


Franck Riester, Ministre du Commerce extérieur, a fait une visite officielle au Royaume du Maroc les 4 et 5 avril derniers. Ce déplacement visait à confirmer le réchauffement des relations Franco-Marocaine, après le discours de fermeté de Sa Majesté Le Roi Mohamed 6, dans son allocution du samedi 20 août 2022, à l’occasion du 69e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, où il a relevé, chiffres à l’appui, les grandes percées du Maroc quant au dossier du Sahara et s’est félicité de la constance de la position de pays comme les Etats-Unis ou l’Espagne à propos de l’intégrité territoriale.


«Compte tenu de ces développements positifs impliquant des pays de tous les continents, Je voudrais adresser un message clair à tout le monde: le dossier du Sahara est le prisme à travers lequel le Maroc considère son environnement international. C’est aussi clairement et simplement l’aune qui mesure la sincérité des amitiés et l’efficacité des partenariats qu’il établit», a tranché le Roi.


Depuis cette date, la France a pris conscience qu’elle était particulièrement visée  et par conséquent n’avait plus le choix de garder cette attitude frileuse au plus haut sommet de l’Etat sur la question du Sahara, notamment pour ne pas déplaire aux voisins de l’est… Même si elle fût le premier pays de l’ONU à soutenir le plan de large autonomie présenté par le Maroc en 2007.



Le but de cette nouvelle visite officielle, après celle du MAE français Stéphane Séjourné en février 2024 et avant celle de 5 autres Ministres français dans les semaines à venir,  visait essentiellement à « renouer le dialogue économique » avec un objectif pour la France : Apporter son soutien économique à la marocanité du Sahara.


En effet, la France par la voix du Ministre Riester, s’est dite  "prête à accompagner les efforts d’investissements dans les infrastructures ", indiquant que Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AfD) dédiée au secteur privé, pourrait contribuer au financement d’une ligne haute tension entre Dakhla (sud du Sahara occidental) et Casablanca. Plusieurs autres secteurs de l’économie marocaine, sont concernés par cet engagement français, le ferroviaire, l’aéronautique, les transports et aussi les énergies renouvelables.


Pour cette visite tournée résolument vers le ‘’ tout-économie ‘’  avec dans les discours et les engagements, très peu de place pour la question ‘’ politique ‘’ du Sahara occidental marocain, le Ministre Riester, était accompagné des dirigeants de l’AFD, Business France, Bpifrance, Digital Africa, Expertise France et Proparco.


Si les relations franco-marocaines étaient tendues ces dernières années à cause notamment de la question du Sahara, les relations économiques ont elles, toujours été au beau fixe. En effet, les échanges commerciaux entre Paris et Rabat se montaient à 14 milliards d’ € en 2023 soit 2 fois plus qu’en 2015. Plus de 1 000 entreprises françaises sont présentes sur le sol marocain, sachant que le Maroc est le premier partenaire commercial de la Franc en Afrique et que la France est le deuxième partenaire commercial du Maroc.

Bien évidemment, en toile de fond de cette visite, c’est surtout la question de la souveraineté du Maroc sur son Sahara. En effet, le Maroc souhaite une prise de position claire et sans ambiguïté de la part de la France quant à sa souveraineté sur la région.


Le Président Macron se sait acculé et attendu au tournant sur cette question. Sa position qu’il avait lui-même comparé à celle de  Sisyphe. Ce héros de la mythologie grecque, connu pour son châtiment, consistant à pousser une pierre au sommet d'une montagne, d'où elle finit toujours par retomber. Il a dit souhaiter se « voir en un Sisyphe heureux . C’est le rôle d’un président français quand il s’agit de la région». Un message, accompagné d’un sourire, sur sa détermination à tenter de recoller les morceaux des relations avec les deux principaux pays au d’ Afrique du Nord.


«Ma volonté est vraiment d’avancer avec le Maroc. S.M. Le Roi le sait, nous avons eu plusieurs discussions, il y a des relations personnelles qui sont amicales et elles le demeureront. (Mais) il y a toujours des gens qui essaient de monter en épingle des péripéties, des scandales au Parlement européen, des sujets d’écoute qui ont été révélés par la presse», a-t-il affirmé.

 

Nous savons ce qu’il fût de la réaction du Palais Royal quant à la déclaration du Président français, qu’il avait lui-même qualifié de ‘’ ni bonnes ni amicales ‘’.


Le Président Macron sait qu’il va devoir prendre son courage à deux mains pour trancher clairement la position française en faveur du Maroc sur la question du Sahara occidental. Son attitude actuelle n’est plus tenable diplomatiquement et Sa Majesté Le Roi Mohamed 6, l’a clairement affirmé comme indiqué plus haut.



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page