Rabat
top of page

QUI EST AÏCHA QANDISHA ?


Aïcha Qandisha ou Kandicha est une figure semi-légendaire qui a marqué l’histoire du Maroc. Elle est connue sous plusieurs noms, dont Aïcha Quendicha, Lalla Aïcha, Aïcha Soudaniyya, Aïcha l’gnaouia et Aïcha la contessa, qui soulignent ses diverses origines. Selon la légende, elle était une femme d’une beauté incomparable. Elle était vêtue de belles étoffes qui dissimulaient ses seins pendants et ses pieds de chameau, de chèvre ou de mule.


Originaire d’El Jadida, elle aurait contribué au XVIe siècle à combattre les envahisseurs portugais. Sa technique consistait à utiliser ses charmes pour attirer les soldats qui étaient ensuite tués par ses complices. Les colonisateurs, pour la punir, auraient exécuté toute sa famille ainsi que son fiancé. Choquée, la jeune femme serait devenue folle et aurait erré dans la forêt. Le bruit courut auprès des populations locales qu’elle s’attaquait aux jeunes gens pour les dévorer.


Aïcha Qandisha est un personnage légendaire qui a marqué l’histoire culturelle au Maroc. Bien qu’elle soit souvent considérée comme un « Djin » ou une femme maudite, son nom vient en réalité de l’espagnol « contessa ». Au fil du temps, elle est devenue un mythe en raison de la personnalité extraordinaire et des actes fabuleux qu’elle a accomplis.

Au collège, les élèves avaient souvent peur de Qandisha et de sa réputation de femme maudite. Cependant, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, elle n’est pas un personnage maléfique.


Aïcha Qandisha est une figure semi-légendaire qui a marqué l’histoire du Maroc et de l’Ouest de l’Algérie. Elle est connue sous plusieurs noms, dont Aïcha Qandisha, Lalla Aïcha, Aïcha Soudaniyya, Aïcha l’gnaouia et Aïcha la contessa, qui soulignent ses diverses origines. Selon la légende, elle était une femme d’une beauté incomparable. Elle était vêtue de belles étoffes qui dissimulaient ses seins pendants et ses pieds de chameau, de chèvre ou de mule.

Originaire d’El Jadida, elle aurait contribué au XVIe siècle à combattre les envahisseurs portugais. Sa technique consistait à utiliser ses charmes pour attirer les soldats qui étaient ensuite tués par ses complices. Les colonisateurs, pour la punir, auraient exécuté toute sa famille ainsi que son fiancé. Choquée, la jeune femme serait devenue folle et aurait erré dans la forêt. Le bruit courut auprès des populations locales qu’elle s’attaquait aux jeunes gens pour les dévorer.



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page